L’argile : Le remède miracle.

2018-04-30_17.43.38L’argile :
« L’argile verte est un moyen extraordinaire que nous offre la nature pour soigner de nombreux maux d’une manière extrêmement efficace. Elle était déjà connue et utilisée dans l’Antiquité. Gandhi la recommandait. De nos jours, de nombreux peuples proches de la nature l’utilisent encore. Les animaux, eux, ne l’ont jamais oubliée, ils ont toujours pris des bains de boue argileuse pour se guérir de leurs blessures. »

SOS Détresse


L’argile est le produit indispensable à avoir dans son sac de pansage ou sa boite à pharmacie. Grâce à ses nombreuse propriétés, elle permet de soulager les douleurs et de guérir les petites blessures du quotidien.
Mais quelles sont ces propriétés et comment l’utilise-t-on ?

DEFINITION

L’argile existe sous différentes formes et couleurs à l’état naturel. On en trouve de la blanche, rouge, rose, verte, grise, bleue, jaune, et marron selon les régions. Chacune possède sa propre spécificité.
C’est l’argile verte que l’on retrouve le plus souvent dans le commerce, car elle répond à presque tous les besoins.

Les argiles correspondent à des roches dont la composition varie. Celles que l’on retrouve pour une utilisation médicale sont des silicates d’aluminium. Mais du magnésium, du calcium, du fer, du phosphore, du sodium, du potassium, du cuivre, du sélénium, du cobalt, du manganèse, et d’autres petits éléments peuvent être identifiés dans la composition de l’argile.
Dans la nature, cette dernière se rencontre peu fréquemment à l’état pur, mais mélangée à d’autres composants du sol, comme du sable, de l’oxyde de fer, ou des débris végétaux.
La couleur de l’argile découle de la teneur en fer et du degré d’oxydation de celui-ci. Quand l’argile est pauvre en fer, il prend un couleur blanchâtre, le fer ferreux (Fe2+), lui, est responsable de la teinte verte, et le fer ferrique (Fe3+) donne la couleur rouge.

On peut résumer l’action des différentes argiles comme suit :
Argile verte : Draine les impuretés et assainit les tissus.
Argile rouge : Relance la circulation sanguine.
Argile blanche : Cicatrise.

PROPRIÉTÉS

L’argile possède des propriétés d’absorption de la matière. Pareil à une éponge, elle est capable de pomper les liquides sécrétés par l’organisme, qui contiennent des déchets tels que des cellules ou du pus. Elle est également capable d’absorber des sécrétions de différentes natures, qui sont produites par les plaies, mais aussi des liquides inflammatoires intra-tissulaires (qui circulent dans la peau, les muscles, les tendons …), et également le surplus de liquides présents dans le tube digestif, comme des diarrhées.

L’argile possède aussi un pouvoir d’adsorption. Elle est donc capable de retenir à sa surface des pigments, des toxines, ou encore des bactéries. L’argile permet donc d’apaiser les diarrhées en adsorbant les bactéries et leurs toxines, ainsi que les virus pathogènes qui sont présents dans l’appareil digestif. Pour obtenir un maximum d’effet, l’argile doit être ingérée rapidement après la contamination.
Il est également à noter que l’argile n’absorbe pas les éléments nutritionnels nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme, quand celle-ci est administrée à des doses usuelles.

En plus de ça, la structure chimique de l’argile lui permet d’avoir un fort pouvoir couvrant. Elle peut donc bien s’étaler et former un film homogène et résistant.
Par voie orale, elle peut tapisser la muqueuse digestive, et donc agir comme pansement gastrique, pour la protéger contre une sécrétion importante de sucs gastriques, d’acides ou de sels biliaires, mais aussi contre les médicament anti-inflammatoires qui attaquent l’estomac, et contre les micro-organismes pathogènes, qui ne peuvent alors pas traverser la paroi intestinale pour rejoindre la circulation sanguine.

Enfin, l’argile possède aussi un pouvoir cicatrisant et hémostatique. En effet, ajouté au pouvoir absorbant, adsorbant et couvrant, l’argile, grâce à ses composants, permet d’accélérer la coagulation du sang.

Toutes les agriles n’ayant pas la même composition, il est important de regarder quelle argile convient pour quelle utilisation.
On n’administrera par exemple, pas la même argile par voie externe et par voie interne.

2018-04-30_17.44.09Si on résume, on peut dire que l’argile :

  • Retient les toxines et les germes pathogènes
  • Draine les multiples sécrétions au niveau des plaies
  • Protège les muqueuses gastro-intestinales des agressions chimiques et biologiques
  • Est cicatrisante et hémostatique
  • Décontracte
  • Elimine les gaz et les odeurs

L’argile étant un bon moyen d’assainissement, elle peut être saupoudrée sur la litière, les murs et les sols.

UTILISATION

La règle la plus importante à respecter pour le bon fonctionnement de l’argile, c’est de la laisser respirer. Elle doit pouvoir laisser s’échapper ce qu’elle a absorbé, et non pas le réinjecter dans l’organisme. C’est pour cette raison que le film plastique parfois employé par certains est à proscrire.
De plus, elle doit être souvent remplacée. En effet, une fois la capacité maximale d’absorption atteinte, elle doit être retirée.

L’argile la plus souvent utilisée pour les chevaux est l’argile verte, qui est polyvalente. L’argile rouge quant à elle est riche en fer, et l’argile blanche aide à la cicatrisation.

Il se peut que l’on observe une dégradation de l’état du cheval au début du traitement par l’argile, ce qui est tout à fait normal, puisque cette dernière draine et rejette ensuite vers l’extérieur toutes les impuretés et substances toxiques présentes dans l’organisme.

Voie externe

bowl-1299666_960_720Préparation de l’argile pure :
1. Disposer l’argile dans un récipient.
2. Ajouter de l’eau de source jusqu’à ce que celle-ci recouvre l’argile (évitez l’utilisation d’eau du robinet).
3. Laisser reposer 15 minutes à 1 heure.

Lors de la préparation, il est important de ne pas utiliser d’outils en métal, car certains composants de l’argile y sont sensibles. Cela inhiberait donc l’action de celle-ci. Préférez des ustensiles en verre ou en bois.

L’argile appliquée directement sur la peau permet alors de calmer les brûlures, favoriser la cicatrisation, résorber les entorses et les bleus, soulager la douleur, absorber la chaleur, accélérer l’ouverture des abcès, ou encore de soulager de nombreux autres maux.

Lors de l’application, l’argile doit dépasser la zone à soigner de quelques centimètres, et doit être assez épaisse pour avoir un pouvoir absorbant maximum. Le temps de pose varie selon la nature de la blessure, et peut donc aller de 15 minutes à une nuit. L’argile agit tant qu’elle est humide. Une fois sèche, elle n’a plus aucun pouvoir.
Il est aussi très important de ne pas utiliser la même argile une deuxième fois, car elle va alors s’être gorgée d’impuretés et de micro-organismes après la première pose.
De plus, il est essentiel de ne pas enfermer l’argile dans du cellophane, qui l’empêcherait de respirer et donc rejeter les souillures absorbées. Il faut donc soit la laisser à l’air libre, soit la maintenir avec des flanelles et des bandes de repos.

Pour appliquer l’argile sur les membres :
1. Faire un nœud avec la queue du cheval pour que celle-ci ne vienne pas se coller à l’argile.
2. Mettre des gants si vous le souhaitez pour protéger ongles et bagues des salissures.
3. Etaler l’argile à rebrousse poil, du bas vers le haut du tendon ou de la zone à couvrir.
4. Repasser dans le sens du poil pour faire une couche épaisse, et pour que le poil ne soit plus apparent.
5. Englober le jarret qui est une zone très sollicitée.
6. Laisser poser quelques heures
7. Rincer à l’eau claire pour éliminer toute l’argile.

L’argile est très souvent utilisée après un travail intensif (concours ou longues séances).

A noter que l’argile soigne les petits bobos, mais ne remplace pas un diagnostique et des soins vétérinaires en adéquation avec la pathologie de votre cheval.

Voie interne

L’administration d’argile par voie interne permet de limiter les diarrhées, surtout chez le poulain. Cependant, il est important de ne pas intégrer systématiquement l’argile dans l’alimentation d’un cheval sain.

Pour l’ingestion de l’argile, on trouve des préparations dans le commerce qui sont déjà prêtes à l’emploi, soit sous forme de pâte (directement dans la bouche), soit sous forme liquide (par sondage naso-gastrique), soit sous forme de poudre.
On note deux types de préparations avec la poudre : le lait d’argile, aussi appelé eau argileuse, qui est un mélange homogène de l’eau et de l’argile, et l’eau d’argile, qui est l’eau obtenue après décantation de l’argile dans le contenant. L’eau d’argile est riche en minéraux libérés par la poudre d’argile.

A la suite de ce traitement, il est important de restreindre la consommation d’huile alimentaire, car celle-ci fait durcir l’argile et peut alors créer des bouchons dans l’appareil digestif.

QUELQUES EXEMPLES D’UTILISATION

Abcès : Épais cataplasme mélangé avec de l’oignon cuit.

Aigreurs d’estomac : Boire de l’eau argileuse.

Blessures : Larges cataplasmes à renouveler toutes les heures

Brûlures : Laisser tremper le plus longtemps possible la partie atteinte dans l’eau argileuse (ou sous cataplasmes a renouvelé très souvent).

Calculs rénaux : Boire un mélange jus de radis noir + eau argileuse. Mettre des cataplasmes chauds d’argile et de chou sur les reins

Cicatrices : Cataplasme épais d’argile et de chou. Laisser toute la nuit

Contusions : Cataplasme épais d’argile + 8 gouttes d’huile essentielle de genévrier.

Coups de soleil : Cataplasme d’argile + miel dépassant largement la zone atteinte. Changer toutes les heures.

Courbatures : Cataplasme épais d’argile + 8 gouttes d’huile essentielle de romarin.

Entorse : Cataplasme épais d’argile froide et de chou. Renouveler toutes les 2 heures.

Grippe : Cataplasme d’argile sur le cou + 8 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus ou de niaouli. À garder toute la nuit.

Migraines : Cataplasme d’argile + 16 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus ou de camomille ou de géranium en alternance sur la nuque et le front dès le début de la crise.

Mycoses : Cataplasme d’argile + 8 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé ou de niaouli.

Problèmes de peau : Cataplasme d’argile + 8 gouttes d’huile essentielle de géranium, de lavande ou d’arbre à thé.

Rhumatismes : Le matin à jeun, boire un verre d’eau argileuse avec le jus d’un oignon pressé. Bains chauds avec de l’argile ou cataplasmes tièdes + 16 gouttes d’huile essentielle de genièvre.

Verrues : Cataplasme épais d’argile + ail écrasé ou 8 gouttes d’huile essentielle de thym ou de vétiver.


Sélection Web


Sélection YouTube


SOURCES


2 réflexions sur “L’argile : Le remède miracle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s